wiki sene logo

Croix Gorneveze  

L'ancien curé de Séné, Joseph Le Roch [1968-1980], très érudit, insérait de temps à autre dans le bulletin paroissial "Le Sinagot" des articles sur l'histoire de Séné, et notamment son patrimoine chrétien.

Il accompagnait la photo noir et blanc de la croix de Gornevez de ce texte :

"A l'embranchement de la route qui mène au Gornevez, s'élève cette croix à base rectangulaire en maçonnerie. Le socle est formé d'une dalle en granit. Il est d'une seule pièce et a les rebords biseautés. Un fût rond, monolithe porte le Christ qui se détache de la masse. On lit sur le socle : "VIVE LA CROIX" et plus bas "RELEVEE EN 1899".
C'est dans les grands espaces dénudés et désolés, au sommet des crêtes des landes que la fine silhouette de la croix se détache sur la pureté du ciel, sorte de provocant appel à prier. Par quelles affinités secrètes, le Breton, fruste, dit-on, et ignorant, a pourtant si bien su choisir des emplacements qui éveillent en nous une émotion à la fois esthétique et spirituelle ? C'est là un des mystères de cet art populaire, mystère dont les conditions subtiles paraissent bien oubliées de nos jours puisque ce qu'on érige actuellement est dépourvu de tout charme et de toute fine sensibilité.

Enfouies et cachées dans la verdure ou visibles et aux contours découpés, les croix sont sur tous les chemins bretons; et pourtant la Révolution en a détruit une quantité considérable. Les sculptures des grands calvaires de chez nous n'ont été sauvées que grâce à vigilance et à l'habileté de braves gens qui ont caché les fragments les plu simportant...Les calvaires et les croix que nou spouvons admirer de nos jours ne sont qu'une fabile partie de ceux qui existaient à la fin du XIII° siècle.

 La croix de Gorneveze est indiquée sur le cadastre de 1844.

1844 croix gorneveze

Toujours dans ce bulletin paroissial, il ajoutait sur la croix du Purgatoire aussi nommée croix de Moustérian dans le cadastre de 1844, aujourd'hui sise en face le complexe sportif Le Derff.

Croix Mousterian purgatoire

"Sur un soubassement maçonné et un socle en granit, biseauté, s'élève un fût rectangulaire comportant un anneau au dessus des bras de la croix. celle-ci n'a pas de Christ."

Emile Morin dan sson livre nous rappelle que cette croix fut à plusieurs reprises démolies puis refaite en 1976 et 1986. La date de 1899, gravée sur son socle signerait une origine commune avec les croix du Gorneveze et Cadouarn.

Croix Morboul

Inventaire Croix Morboul

Croix Ecole Ste Anne

La croix actuellement visible devant l'école catholique Sainte-Anne se trouvait jadis sur une rue menant de Moustérian vers le bourg.

Un numéro du bulletin municipal nous rapelle l'histoire de cette croix :

"Ce calvaire paroissial était située en bordure de route à la sortie du bourg, à l'extrémité et à l'intérieur du terain de l'école Saint-Anne. Il fut érigé en 1891 à l'occasion d'une Mission sous le rectorat de M. Buon (c'est à dire quand Georges Le Buon était recteur à Séné). Il se composait d'une croix en granit avec un Christ en fonte; à gauche et à droite s'élevaient sur un piédestal les statues de la Vierge et de saint Jean, le tout entouré de grands ifs. Quelques années plus tard, les racines de ces ifs descellèrent petit à petit les marches du calvaire déséquilibrant la croix et les deux statues qui tombèrent l'une après l'autre. Enfin, au cours d'un cyclone (grosse dépression) qui ce déchaîna en février 1957 (en fait 1967), le calvaire s'écroula. Les restes déménagés en 1972 pour laisser place à l'actuelle rue des Ecoles, se trouvaient depuis de longues années dans le jardin de l'ancien presbytère. En octobre 2005, 33 ans après sa disparition, le calvaire de Keranna a été remis en état par les services techniques municipaux et réinstallé à son emplacement d'origine.

img529

A l'époque, l'abbé LE ROCH s'était ému de voir au presbytère les fragment des statues.

Croix Keranna Sinagot  

Emile MORIN dans son ouvrage "Le Pays de Séné" nous livre quelques précisions supplémentaire sur la croix de Keranna.

Keranna calvaire Morin

Avec un peu d'astuce et de patience on retrouve un article du Courrier des Campagnes daté du 18 avril 1891 qui relate la plantation de la croix qui eut lieu à Séné. On y apprend que le sculpteur était M. Biais de Vannes et que ce jour le révérend père Teixier prononça une allocution devant une foule nombreuse.

Keranna Croix 1891 04 18 courrier des campagne