wiki sene logo

vendredi, 15 septembre 2017 16:48

Guerre de Crimée 1853-1856

Le monument aux morts de Séné honore les soldats de notre commune morts pour la France au cours de la 1ère et de la 2de Guerre Mondiale. Les premiers monuments aux morts ont cependant été érigés après la guerre contre l'Allemagne, en 1870, comme celui au cimetière de Boismoreau à Vannes édifié en 1872.

Il semble que notre commune de Séné n'ait pas eu à souffrir la perte d'un soldat au cours de ce conflit qui amena à la chute du II° Empire et à l'avènement de la III°République. Pour autant, tout au long du règne de Napoléon III, de 1852 à 1870, des "appelés du contingents" et des militaires de carrière sont "morts pour la France"( Lire Guerre du Mexique).

Ainsi une consultation attentive des registres de l'état civil, on arrive à repérer des noms de Sinagots décédés pendant la Guerre de Crimée "qui opposa de 1853 à 1856 l'Empire russe à une coalition formée de l'Empire ottoman, de la France, du Royaume-Uni et du royaume de Sardaigne. Provoqué par l'expansionnisme russe et la crainte d'un effondrement de l'Empire ottoman, le conflit se déroula essentiellement en Crimée autour de la base navale de Sébastopol. Il s'acheva par la défaite de la Russie, entérinée par le traité de Paris de 1856".(Source Wikipedia).

da crimee l

Qui étaient ces 11 Sinagots et dans quelles circonstances ont-il perdu la vie sur les bords de la Mer Noire ou de la Mer Baltique ?

LEROUX Pierre [25/07/1828 - 12/08/1854]

DANET Marc [12/10/1821 - 17/08/1854]

LE FRANC Julien [13/05/1830 - 6/09/1854]

LE DORIOL Patern [10/05/1831 - 21/10/1854]

LE DORIDOUR Pierre François [23/07/1832 - 26/11/1854]

LE DERF Lousi [4/03/1832 - 29/01/1855 ]

CARIO Alexis [16/10/1826 - 15/02/1855]

CHAPON Jacques [6/12/1835 - 3/03/1855]

MORIO Jean Marie [18/02/1831 - 6/04/1855]

 Vincent NOBLANC [24/07/1834 - 2/04/1855]

RIGUIDEL Vincent [15/09/1827 - 20/05/1855]

TREHONDARD Jean Louis [6/10/1824 - 11/03/1856]

 

LEROUX Pierre [25/07/1828 - 12/08/1854]

Pierre LEROUX est né à Séné, au village de Montsarrac le 25 juillet 1828. Son père est patron de chalouppe et sa mère ménagère. On retrouve la famille LEROUX sur le registre de l'Etat Nominatif des Habitants de Séné de 1841. Guillaume LE ROUX est décédé le 30/11/1838, sa veuve exerce la profession de débitante de vin, aubergiste. Deux filles et deux garçons composent la famille.

1841 LE ROUX Pierre Famille

L'acte decès de Pierre LEROUX nous indique qu'en août 1854, il est matelot de 3° classe sur le navire "Ville de Marseille" mouillé au large de Balchik ville portuaire de Bulgarie sur la mer Noire, alors possession de l'Empire Ottoman.

1854 08 Le Roux Crimee

La France et l'Angleterre, après des siècles de guerre et de rivalités, se sont alliés et ont déclaré la guerre à la Russie le 27/03/1854. La France achemine ses troupes grâce aux nombreux bateaux de la marine impériale. Le Ville de Marseille appareille de Toulon le 31/03/1854 pour la presqu'île de Gallipoli sur le détroit des Darnanelles à Constantinople (aujourd'hui Istanbul) puis poursuit dans la mer Noire.

Le Ville de Marseille est un vaisseau du type 74c, conçus par Sané, qui ont été commandés à 120 exemplaires, tant ils étaient excellents; En 1850, la marine en compte encore cinq en service. (Source dossiermarine.org);

Vaisseau type 74c

Le regroupement de la marine française a lieu à Varna, port de Bulgarie en quelques encablures de Balchik. Un conseil de guerre se tient à Varna le 19/05/1854 qui devient la base arrière des opérations. Le 1/07/1854, une grande fête a lieu à Balchik pour célébrer la réunion de deux escadres. Le 9/07/1854, on signale les premiers cas de choléra à Varna.

 1170x485blobbig 1 89 1

L'acte de décès transcrit à Séné, n'indique pas la cause du décès. Le choléra et d'autres maladies emporteront un grand nombre de soldats pendant la Guerre de Crimée. 

DANET Marc [12/10/1821 - 17/08/1854]

L'acte de décès de Marc DANET se repère bien dans les registre numérisé. Le texte est bien plus long que pour un décès "normal". 

1854 DANET Marc Crimee

A sa lecture on comprend que Marc DANET était marin sur la navire le VALMY et qu'il est décédé en mer au large de Kavarna le 17/08/1854. Une recherche sur Google permet de situé le port de Kavarna en Bulgarie, au nord de Bichik et Varna. Une recherche sur un site spécialisé dans la marine de Napoléon III permet d'ne savoir plus sur le Valmy.

Valmy navire

VALMY : Dernier trois-ponts non motorisé de la Marine, construit sur plans de Leroux. Il sera construit à un seul exemplaire, bien que 5 aient été mis en chantier. E, 1854-1855, le Valmy particpe aux opérations dans la Mer Noire au sein de la 2° escadre.

Marc DANET est matelot de 3° classe à bord du Valmy. Fils d'un marin pêcheur de Moustérian et d'une ménagère.

1841 Danet Marc famille Mousterian

Sa fiche de matricule au Service Historique de la Défense nous indique qu'en date du 27/05/1854 il embarque sur Le Valmy.

1854 DANET cholera

Il décède du choléra à bord du Valmy le 17/08/1854 sans que l'on sache si le corps fut jeté à la mer ou inhumé à terre.

 

LE FRANC Julien [13/05/1830 - 6/09/1854]

Les Britanniques et les Français ne dépêchent pas seulement leurs marines et leurs troupes en mer Noire. Un autre front est ouvert dans la mer Baltique. Le 8 août 1854, les troupes françaises débarquent à Åland, archipel au large du Grand Duché de Finlande alors sous domination russe.

x aland off

Elles assiègent et bombardent la forteresse de Bomarsund, durant huit jours avant de pouvoir l'occuper. Bomarsund est une forteresse construite en 1832 par la Russie.

Painting showing the battle at Bomarsund where French and British troops attacked and seized

Avant leur départ, les Français détruisent complètement la forteresse. Après la guerre, l'Angleterre et la France exigent que les îles soient démilitarisées. Lors du traité de Paris de 1856, les Russes s'engagent à ne pas fortifier l'île.

1854 LE FRANC Julien Aland

Parmi les navires qui composent la flotte française envoyée sur la front balte, la frégate L'Algérie. Parmi les marins embarqués sur L'Algérie, le matelot de 1ère classe Julien LE FRANC. Au mouillage au sud de l'archipel des Aland à Ledsund, il décède le 6/09/1854, sans que l'on sache si le corps fut inhumé à terre ou jetté à la mer.

L'acte de naissance de Julien LE FRANC nous indique que son père etait marin et sa mère ménagère et que la famille vivait au village de Moustérian. Julien Pierre, Françoise Anne Marie sont leurs enfants. 

1841 LE FRANC Julien famille Mousterian

 

LE DORIOL Patern [10/05/1831 - 21/10/1854]

1854 LE DORIOL Patern Milo La Néréide CRIMEE

L'acte de décès de Patern LE DORIOL nous apprend qu'en octobre 1854 il est à bord de la frégate Néréide. Il s'agit d'une frégate du modèle 24 jaugeant 2300 tonneaux avec un équipage moyen de 470 hommes (200 en transport), dites de 24 pour désigner le calibre de leur armement principal en livres.

Depuis la déclaration de guerre en mars 1854, Néréide effectue des rotations entre Toulon et la Mer Noire. Le 21 octobre 1854, La Néréide fait escale à MILO, île des Cyclades en route vers Gallipoli et Constantinople.

Grèce Milo Crimée

Patern LE DORIOL est né le 10/05/1831 au village de Cariel d'un père pêcheur et d'une mère ménagère. La famille apparait lors du recencement de 1841.

1841 LE DORIOL Patern famille Cariel

A l'âge de 23 ans, Patern LE DORIOL est matelot de 3° classe sur le Néréide quand sévit une épidémie de cholera. Il décède à bord du navire sans que son acte de décès stipule une inhumation sur l'île de Milo ou une rejet du corps à la mer.

Le choléra est une toxi-infection entérique épidémique contagieuse due à la bactérie Vibrio choleræ, ou bacille virgule, découverte par Pacini en 1854 et redécouverte par Koch en 1883. Strictement limitée à l'espèce humaine, elle est caractérisée par des diarrhées brutales et très abondantes (gastro-entérite) menant à une sévère déshydratation. La forme majeure classique peut causer la mort dans plus de la moitié des cas, en l’absence de traitement (de quelques heures à trois jours).(wikipedia)

 

LE DORIDOUR Pierre François [23/07/1832 - 26/11/1854]

Pierre françois LE DORIDOUR nait à Cariel le 23/07/1832. Son père est marin pêcheur et sa mère ménagère. Il a du embrasser la carrière maritime comme mousse puis novice et matelot avant de se retrouver matelot de 3° classe dans la flotte impériale de napoléon III. Il est à bord du vaisseau Napoléon quand il part pour la Crimée.

Crimée Napoleon vaisseau de 90

 Au début du conflit avec la Russie, le Napoléon prend part à l'expédition de Crimée dans la 2ème escadre. Il y fera beaucoup de remorquages dont  celui du "Ville de Paris".

En 7-1854, il stationne dans le Bosphore.

En 10-1854, il participe au débarquement de Yalta, et au bombardement de Sébastopol.

Le marin Pierre françois LE DORIDOUR est-il blessé ? contracte-t-il une maladie ?

Il est confuit à l'hôpital français de Thérapia à Constantinople situé dans le quartier français près de l'ambassade. On retrouve les dates de son séjour à l'hôpital de Therapia dans les registres conservés auprès des Archives Nationales de l'Outremer. Il y est resté 34 jours  avant son décès le 26/11/1854.

1854 Le Doridour Therapia Deces v2

L'information de son décès parvient à sa commune de naissance Séné où il est retranscrit le 13/07/1855.

1854 LE DORIDOUR Crimee

 Tarabya 6

LE DERF Louis [4/03/1832 - 29/01/1855 ]

L'acte de décès retranscrit à Séné nous indique que Louis LE DERF était embarqué sur le navire Marengo, comme Jacques CHAPON,  mais à cette époque, est alors en "subsistance" sur un autre frégate, le Pandore.

1855 LE DERF Louis Pandore CRIMEE1

Son acte de naissance daté du 4/03/1832, indique que ces parents sont laboureurs au village de Michot. La famille nombreuse des "Le Derf" apparait bien en 1841 lors du dénombrement. Il n'est pas né dans une famille de marins et il a du se lancer dans cette carrière tardivement puisqu'il est aprrenti marin sur le Marengo à près de 23 ans.

1841 LE DERF Louis famille Michot

Le Pandore est au mouillage au large d'un port, d'une ville nommée "CALCHE" dans l'acte de décès. Ce lieu pourrrait être le quartier de Constantinople, Chalcedon en grec. Le document l'indique pas la cause de la mort du jeune apprenti marin et si le corps fut inhumé à terre ou bien jeté à la mer.

 

Naufrage de la Sémillante 

Partie pour amener des troupes et de l'armement depuis l'arsenal de Toulon vers la Crimée, la Semillante a fait naufrage au large des îles Lavezzi dans le détroit de Bonifacio en Corse, le 15 février 1855. Prise dans une effroyable tempête, l'ensemble de son équipage et des soldats embarqués périrent en mer dont le commandant de frégate Jugan. 773 hommes étaient à bord de la Sémillante. 560 corps reposent dans les deux cimetières de l'île Lavezzi.

Semillante Lavezzi

Fregate Semillante

La presse de l'époque fit part de la grande émotion partagée dans tout le pays. Des communes du Morbihan furent concernées par la disparition d'un soldat ou d'un marin comme l'évoque cet article de presse daté du 4/03/1855. Peut-être un Sinagot figure-t-il parmi les victimes du naufrage de la Semillante comme l'évoque Jean-Richard dans son ouvrage "Si Séné été conté".

1855 mars Sémillante presse

La réponse se trouve dans le registre des Inscrits Maritimes au Service Historique de la Défense à Lorient comme l'a bien compris D.Trehondart de Séné. Saluons son travail au SHD de Lorient. Il a créé une table nominative des marins de Séné facilitant ainsi la recherche. 

CARIO Alexis [16/10/1826 - 15/02/1855]

CARIO Alexis identite

CARIO Alexis Semillante

Ainsi on découvre qu'Alexis CARIO natif de Séné était embarqué sur La Semillante et qu'il fit naufrage le 15 février 1855. Son extrait de naissance nous indique qu'il avait un frère jumeau qui mourut le jour de sa naissance. Son père était journalier au village de Langle et la famille est bien recensée en 1841. Elle habite Bellevue.

1841 CARIO famille Bellevue

 

CHAPON Jacques [6/12/1835 - 3/03/1855]

Jacques CHAPON est né à Séné, au village de Montsarrac le 6/12/1835. Son père Jean Louis est marin pêcheur. La famille de cing enfants apparait en 1841 sur l'Etat Nominatif des Habitants.

1841 CHAPON Jacques famille

A l'âge de 20 ans en  mars 1855 il est matelot de 3° classe sur le navire Marengo, également de type 74. Le Marengo quitte le port de Kamiesh sur la presqu'île de Crimée pour la France le 22/02/1855.

En effet, les armées françaises ont débarqué en Crimée et établit leur port dans la "ria" de Kamiesh au sud de Sebastopol.

Crimée Kamiesh Sebastopol

Une logistique s'est mis en place entre Kamiesh, Varna, Constrantinople et Toulon. Les blessés sont notamment rappatriés dans les hôpitaux militaires à Constantinople. Sur sa route vers Toulon, le Marengo fait une halte à Constatinople, en mars 1855 et dépose des soldats malades ou blessés à l'hôpital de Thérapia, quartier de la ville. Le 10 mars il appareille vers Toulon.

hopital crimée

Panorama de Constantinople vue de Uskudar 1854 Carlo Bossoli (1815-1884)

Carlo Bossoli A panorama of Constantinople from Uskudar 1854 1

Jacques CHAPON décède quant à lui à l'hôpital de Thérapia le 3 mars 1855 comme nous l'indique son acte de décès retranscrit à Séné sans toutefois indiquer la cause du décès. (Les archives de l'Outre Mer ne dispose pas du registre de Thérapia pour l'année1855.)

1855 03 Chapon Jacques Crimee

therap11

 

MORIO Jean Marie [18/02/1831 - 6/04/1855]

Pendant les hostilités, une logistique sanitaire a été mise en place pour évacuer, acheminer et soigner les blessés et malades dans des hopitaux en terre ottomane comme Constantinople. D'autres malades ont pu être rappratriés en France. 

1855 MORIO JM Crimée

L'acte de décès de Jean Marie MORIO indique qu'il était hospitalisé à l'hôpital Maritime de Saint Mandrier, en face le port de Toulon. Il y décède le 6/04/1855 à l'âge de 24 ans.

Hopital St Mandrier

L'acte mentionne qu'il était matelot sur le Rolland, Aviso, Corvette à vapeur de 1ère classe, ex-yacht impérial.

1-6-1853 : rebaptisé Roland - classé corvette - départ pour Mer Noire.

1853-54 : il prend part à l'expédition de Crimée dans la 2ème escadre.

24-6-1854 : entre dans Varna (Bulgarie).

22-5-1855 : départ pour la 2ème expédition de Kertch (Ukraine)

Ainsi, on peut avancer que Jean Marie MORIO était du voayge qui conduisit le Rolland vers Varna. A son retour, il sera soigné (sans doute de choléra) à l'hôpital de Saint Mandrier où il décède le 6/04/1855.

La famille MORIO était de Cadouarn comme nous l'indique l'Etat Nominatif des Habitants de 1841.

MORIO JM famille Cadouarn

Vincent NOBLANC [24/07/1834 - 2/04/1855]

L'acte de décès de Vincent NOBLANC retranscrit sur Séné ne permet pas avec certitude de dire qu'il fut marin sur un vaisseau qui particIpa à la Guerre de Crimée. Pour autant nous avons quelques "présomptions". Il décède à l'hôpital maritime de Toulon. Il est alors matelot de 3° classe, sans que l'on chasse le nom de son dernier bateau, il est âgé de 20 ans.

RIGUIDEL Vincent [15/09/1827 - 20/05/1855]

L'acte de décès de Vincent RIGUIDEL, né d'un père maçon au bourg de Séné et d'une mère ménagère,  nous indique qu'il est mort à l'hôpital de Nagara, port de Constatinople située sur la rive asiatique. On y apprend qu'il était grenadier au 26° Régiment de Ligne du 3° Bataillon n°2755 dans l'Armée d'Orient. Les régiments de ligne prendront le nom de Régiment d'Infanterie pendant la 1ère Guerre Mondiale). 

1855 05 RIGUIDEL Crimee

1855 09 10 septembre la fin du siège de sébastopol

L'historique du 26 Régiment de Ligne (26°Régiment d'Infanterie) nous indique qu'il a participé au siège de Sébastopol et essuyé de lourdes pertes le 18/06/1855.  Le siège de Sébastopol prendra fin en septembre 1855 , mettant fin aux ostilités.

Vincent RIGUIDEL est rappatrié par bateau à Constantinople. Il entre à l'hôpital militaire de Nagara le 15/04/1855 et y décède le 20/05/1855 de dysenterie. L'article ci-après évoque l'ouverture de l'hôpital de Nagara à Constantinople.

1854 Nagara hopital

 

 TREHONDARD Jean Louis [6/10/1824 - 11/03/1856]

On retrouve au SHD de Lorient la fiche d'inscrit maritime de ce marin sinagot avec la mention "décédé à bord de la frégate à vpaeur Le Sané".

1856 trehondart sane

Après quelques recherches sur Internet, on finit par apprendre que la frégate Le Sané opère depuis 1854 sur le théâtre des opération en Mer Noire. En octobre 1855 elle force la passe de Otchakoff et prend la forteresse de Kinburn.

Son fait le plus notable est d'avoir transporté entre le 12 et le 24 février 1856, Méhémet-Emin Aali-Pacha), grand vizir de l'Empire Ottoman, (1815-1871). qui fut plénipotentiaire au congrés de paris et signa pour son pays le 30 mars 1856 le traité qui mit fin à la guerre de Crimée.

Au cours de ce voyage, un marin sinagot est à bord de la frégate Le Sané.

Jean Louis TREHONDARD était né à Montsarrac comme nous l'indique son acte de naissance et le dénombrement de 1841. Il décède à bord de La Sané le 11 mars 1856 sans doute de maladie et son corps jeté à la mer....

1841 trehondart famille montsarrac